Confidence d’ entrepreneuse #19

Confidence d’ entrepreneuse #19

31 mai 2021 / Lettre d'entrepreneuse

By Séverine de Pink Space

Mercredi 19 mai / Mail de Lilou / Who run the world :

« Confidence d’entrepreneuse »  et toi Séverine, tu en penses quoi ? Tu serais partante pour écrire la prochaine confidence ?

Le même jour / mail de réponse à Lilou / Moi :

Yes, carrément ! Merci d’avoir pensé à moi : J’adore écrire, du coup ça me changera de l’écriture de ma to-do-list, de la rédaction de mes posts insta, des mails à ma comptable, de ma liste de course, de mes devis clients, des mots doux à mon chéri, de mon suivi clientèle, du carnet de recette pour mon gourmand de fils, des mails à mes artisans partenaires, et des sms au coach de mon grand garçon sportif…. Je vais enfin pouvoir écrire UN VRAI TEXTE, genre comme au collège, il y a des années lumières : Une rédaction, quoi … tu vois le truc ?!?!?!?!?!?!

Au fait Lilou, c’est quoi le thème ? Parce que quand on doit rédiger une rédaction on a un sujet  imposé !

Y a pas de sujet… enfin si, je te l’ai déjà dit, c’est “confidence d’entrepreneuse”

A ouais, Ok… Mammmaaannn… pourquoi j’ai dit “oui” ?

Quelques jours plus tard, moi devant ma feuille blanche… crayon à la main (oui oui j’écris à la main, je rature, je gribouille, je fais des flèches, je ne réfléchi bien qu’en ayant un crayon à la main… vous comprendrez pourquoi un peu plus bas…)

Allez pas de panique, la peur de la feuille blanche, potentiellement je peux y être confronté tous les jours, quand je dois dessiner, en direct devant mon client, à main levé, son nouvel intérieur !  Et finalement, il n’y a jamais de feuille qui reste blanche… les idées fusent, la main et le crayon prennent le relai pour coucher les idées sur papier, la feuille blanche devient volume et couleur, le projet prend forme, un nouvel intérieur est né. Allez, pour écrire ça ne doit pas être plus difficile, il me suffit de laisser libre court à mes idées, et le tour sera joué !

Avant de me lancer, je consulte vite fait notre très cher ami wikipédia, pour avoir la signification vraie de “confidence”, histoire de ne pas me taper un hors sujet quand même :

CONFIDENCE – Nom féminin :  Communication d’un secret qui concerne soi-même !

Genre, il faut que je balance ici, devant des dizaines de nanas, un secret qui me concerne, moi ! Nan mais ça va bien la tête ???? Heu, comment je vais pouvoir détourner le truc ?

Tiens, tiens, c’est marrant ça, cette définition on pourrait aussi l’appliquer au collectif Who Run the Word, nan ?

Féminin / Communication / soi-même…

Si vous me lisez ici, c’est que vous avez déjà eu la chance d’aller au Loft, rencontrer ce collectif de dingue, qui met à l’honneur LA FEMME, entrepreneuse ou en passe de le devenir… ou alors que vous suivez le collectif sur les réseaux et que vous vous dites : “Putain, pourquoi c’est pas à côté de chez moi… moi aussi je veux en être” !

Et donc qui que vous soyez, où que vous soyez je sais que vous êtes d’accord avec moi :

Féminin / Communication / Soi-même : ça n’est pas que la définition de Confidence, c’est aussi celle de WHO RUN THE WORLD !

Féminin : pour les 240 femmes, adhérentes de l’association / celles qui ont suivi des formations au loft / celle qui sont accro au stories de Marie, aux gâteaux de Pauline, aux conseils de Sabrina, à l’accompagnement de Thyphany pour trouver la bonne formation, ou au petit mail de Lilou… comme celui qu’elle m’a envoyé le 19 mai… et donc pour ces 5 nanas incroyables qui sont toujours là pour nous… Nan mais c’est vrai ça, j’avais jamais fais attention : elles sont 5, comme les L5 !!! Sabrina, s’il te plait, dis moi que ce n’est pas un hasard ?

Mais aussi pour toutes ces femmes extras que j’ai rencontré au Loft, ou au Craic lors du dernier Talk, pour toutes ces filles qui font parti du collectif, que je suis sur Insta, et que je ne connais pas encore en vrai, mais qui me font rêver avec leur talents tous plus fous les uns que les autres…

Communication : pour cette lettre que je suis entrain de vous écrire / pour les TIPS, les formations, les défis sur les réseaux, qui nous aident à communiquer encore et toujours mieux sur notre business, sur qui nous sommes / pour les portraits de femmes / pour les Live du vendredi soir / pour les Talks / pour les connexions et les échanges qui se créent entre toutes les adhérentes / pour moi qui dit haut et fort à toutes les entrepreneuses de mon entourage “Mais va au Loft, rencontrer les filles de WRTW … tu vas voir c’est dingue comme ça t’aidera pour entreprendre”…

Soi-Même : pour être honnête avec vous, en même temps que j’ai découvert Who Run The World, j’ai découvert un monde “parallèle” que je ne connaissais pas : le développement personnel, j’ai cru comprendre que c’est un monde où l’on pense aussi à soi-même !

“What ?” comme quand mes fils ont découvert que le linge sale ne va tout seul dans la machine à laver !  “What ? ” Oui c’est vraiment ça que j’ai ressenti quand j’ai découvert qu’on peut prendre du temps pour soi, pour mettre du sens dans ce que l’on fait, pour comprendre qui l’on est, pour améliorer sa qualité de vie, pour valoriser ses talents ou encore pour définir et réaliser ses rêves ! Sérieux, y en a vraiment des filles qui arrivent à prendre ce temps là, pour elles, et qui réfléchissent sur elle même ? A ok, ça s’appelle l’introspection ?

Va peut-être falloir que je retourne faire un tour sur Wikipedia moi…

INTROSPECTION – Nom féminin (encore un) : Observation, analyse de ses sentiments, de ses motivations par le sujet lui-même.

Pour celles qui sont encore là, vous êtes prêtes ?  Je vous l’annonce, c’est ici et maintenant que commence ma confidence… Ha ben il était temps !

L’introspection, ça me fascine tout autant que ça me dérange… ça me tente tout autant que ça me rebute. Car je suis ce genre de nana qui fait les choses spontanément sans réfléchir au pourquoi ? Je suis le genre de personne qui se lève en se disant, tiens si je sautais en parachute et qui appelle direct pour réserver son saut, je suis le genre de personne qui le jour de ces 30 ans, comme un défi, décide d’apprendre à jouer du violon parce que j’aime le musique irlandaise, je suis le genre de personne qui en sortant de l’école savait qu’un jour elle créerait sa propre agence d’architecture d’intérieur et qui fin 2019 c’est dit “c’est maintenant” sans savoir pourquoi c’était maintenant….

Alors à vous toutes que j’ai croisées au loft, qui m’avez parlé de croyances limitantes, de miracle morning, d’alignement, de gratitude, de pensées positives, de mindset, d’intelligence émotionnelle, d’intuition, de méditation, d’Ikigai, d’entreprendre avec son cycle, j’ai envi de vous dire qu’une partie de moi à envie de vous rejoindre là tout de suite, pour explorer cette partie de moi… et qu’une autre partie à envie de se barrer en courant : j’ai trop peur de perdre ma spontanéité, mon franc parlé, mon humour, mon côté enfant un brin barré… Nan en fait c’est pas ça, c’est surtout que j’ai trop peur de passer mon temps à réfléchir plutôt qu’à agir… et ça pour le coup ça ne serait vraiment plus moi !

Alors, en conclusion, puisqu’on doit en faire une quand on écrit une rédaction… Je vais répondre à la fameuse question qu’aime tant poser WRTH  :

“C’est quand la dernière fois, que tu as fait quelque chose pour la première fois ?

– “ Et bien… c’est là maintenant : LUNDI 31 MAI 2021, je me suis confiée, j’ai écrit ce secret qui me concerne moi même : L’introspection me fait flipper …” et d’après Lilou vous allez être à peu près 1 500 nanas à me lire, là maintenant ! Niveau confidence et introspection on est plutôt bien, nan ?