Confidence d’entrepreneure #29

Confidence d’entrepreneure #29

22 juillet 2022 / Confidence d'entrepreneuse

« Passé le moment de surprise, les crises représentent, pour nous tous et pour tous les entrepreneurs en particulier, l’opportunité de porter un regard neuf sur les questions essentielles et la réponse que nous pouvons leur donner.

 

Car, si dans l’imaginaire collectif, la notion de crise désigne quelque chose que nous endurons, nous pouvons la saisir comme l’occasion d’une transformation, qui se nourrit du retour de la mission. »

 

Frédéric Mazzella

Mission BlaBlaCar

 

­
­
­

Notre situation il y a quelques semaines

­

   Si je prends mon clavier pendant ma pause estivale, ce n’est pas pour vous parler de notre rentrée de septembre, de nos formations ou de nos projets pour 2022, mais plutôt pour vous raconter ce qui nous est arrivé en ce début de mois de juillet.

Alors que je nous pensais à l’abri, la musique a été subitement coupée…

 

Pour des raisons obscures que je ne commenterai pas, car cela n’est pas l’essentiel, il y a eu des changements de lois et des réformes au sein de la formation, et l’État ne nous autorise plus à former des autoentrepreneurs dans un premier temps et, dans un deuxième temps, nous devons changer nos formats de formation, car les formations courtes d’une seule journée ne vont plus être autorisées par les comptes CPF d’ici quelques semaines.

 

Nous pourrions bitcher pendant des heures, pester, pleurer, car tout notre Business Model s’évanouit, mais cela ne servirait à rien. (Bon, OK, je l’ai fait et je vous garantis que cela n’a servi à rien.) L’idée en ce 22 juillet 2022 est d’avancer.

 

Je ne vais pas vous mentir, je me suis sentie anéantie, clouée au sol, à la manière de l’équipage d’un bateau quand arrive une tempête et qu’il faut tout plier. On a vu un nuage noir au loin. On a cru qu’on passerait à côté… et puis non.

­
­
­
­
­
­

« Quand les faits changent, je change d’avis. Que faites-vous, monsieur ? »

 

John Keynes, économiste, au lendemain du krach boursier de 1929.

 

Pour bien réagir, je pense qu’il faut accepter et reconnaître lorsqu’un changement se produit. L’erreur serait de rester dans le déni et de s’entêter contre la réalité et de vouloir continuer à fonctionner sur des hypothèses obsolètes.

 

Cela signifie que de nouvelles choses vont se mettre en place, et à l’heure où je vous parle, je sens réellement que nous sommes à un tournant et que nous le prenons en équipe.

 

Les filles, au Loft, sont en train de mettre en place des « Parcours de formation » que nous avons pu imaginer grâce à ces deux années passées avec vous et à tous vos retours que Lilou consigne soigneusement chaque mois.

 

Nous allons vous proposer de vous former sur plus de temps avec plus de suivi encore.

 

Nous allons vous accompagner entre 5 et 10 jours sur 7 « Parcours de formation » avec les thématiques suivantes :

 

🖨La création de votre entreprise

 

📲 La communication

 

✍ L’art de la vente et de la prospection

 

💻Créer son site Internet

 

🏎Piloter et gérer son entreprise

 

🎤L’art du storytelling

 

🚀Générer de la croissance et faire grandir son entreprise

 

 

J’ai hâte de vous présenter ces nouveaux parcours de formation.

 

­
­
­
­
­
­

Le son est revenu à plein volume

 

Alors, oui, nous avons repensé tous nos modèles de formation, mais je peux vous promettre que jamais nous ne cesserons de nourrir cette notion de collectif qui nous est si cher ; que, quoi qu’il arrive, nous continuerons de former et d’accompagner tous les entrepreneurs qui ont la rage au ventre, l’envie de changer leur monde et de révolutionner leur vie.

 

Tant que je nourrirai cette passion pour l’entrepreneuriat, et encore plus l’entrepreneuriat féminin, je m’entourerai de formateurs et d’une équipe pour vous accompagner dans l’excellence, peu importe les changements de loi ou les nouvelles règles.

 

Tant qu’il y aura des cartes à jouer, je jouerai…