Il faut que je vous raconte …

Il faut que je vous raconte …

9 mars 2021 / Besoin d'un coup de boost ?

Il faut que je vous raconte ...

Hier j’ai reçu un appel de T. fraichement diplômée en tant qu’instructeur de yoga et venant le matin même d’immatriculer sa société en tant que micro entreprise.

T. a quitté son travail pour se consacrer à sa passion du Yoga, je trouve ça tellement admirable d’avoir le cran de tout quitter pour vivre en accord avec soi-même.

Lors de notre discussion T. me fait savoir qu’elle a posté sur un groupe Facebook sa toute nouvelle activité et que et bien maintenant elle ne sait pas quoi faire … elle ne sait pas par où commencer et comment avoir des clients.

En 2004 j’ai été comme T. .A la naissance de mon fils adoré je n’envisageais pas retourner en restauration et comme je venais de me marier j’avais décidé de monter une boite d’organisation d’événement (en écrivant ces mots je me rends compte à quel point c’était cliché).

J’ai immatriculé ma société le lendemain après avoir pris ma décision, acheté un carnet le conquérant et j’ai tenté de faire un business plan. 3 jours après (la blague) je suis allée voir ma banque moi, mon bébé et mon cahier le conquérant en lui demandant 10 000 €pour monter ma société. Elle a ri, m’a dit de revenir quand j’aurai défini mon persona, une stratégie, un plan d’action, un prévisionnel sur 3 ans et un ordinateur.

J’ai été très vexée et je me suis dit que cette pauvre femme bureaucrate ne devait rien y connaitre et que j’allais lui faire voir que moi et « Rêve dun jour » (je sais j’ai honte mais que voulez-vous) ont allé inonder le marché annécien de nos évènements.

Bon comment vous dire, fin 2005 Rêve dun jour s’est éteint sans faire de bruit avec un CA total de 25 € … 25 € était le prix que je vendais ma prestation pour faire de la recherche de lieux d’exception (j’ai parfois envie de me tarter).

Seuls 36% des micros entreprise passent la troisième année et 61% en société. Je ne suis pas là du tout pour vous plomber le moral mais c’est une réalité. Ça me fait bondir, me mets hors de moi parce que comme je l’ai cru moi, comme le pense T. on peut immatriculer une société en 3 clics et devenir chef d’entreprise.

Mais combien font un business model, combien savent le nombre de cours de Yoga, de bougies, de massage faut-il vendre pour se payer un revenu décent ? Combien connaissent leur marché, leur concurrent, leur clientèle. Qui a pris des semaines à contacter des futurs clients pour savoir ce dont ils ont besoin, quels sont leur désir, leurs idées ? Pas assez … Et aujourd’hui toute les semaines j’entend une femme me dire qu’elle cherche un travail pour rouvrir ses droits au chômage pour laisser deux ans supplémentaires à sa société.

Vous savez, ça me brise le cœur, ça réveille en moi la jeune femme de 25 ans qui seule dans sa chambre en pleine nuit en allaitant son bébé lisait tous les livres de la bibliothèque pour monter une société.

Je crois que c’est ça la raison d’être de Who Run The World, c’est la raison pour laquelle je voulais créer cet organisme de formation , cet école d‘entrepreneurs, pour vous faire comprendre que vous méritez d’être dans les 36% des micros qui passent la troisième année, que vous méritez de vivre de votre activité.

Mais tout ça n’arrive pas à coup de cahier le conquérant ou post sur un groupe Facebook.

PS : Merci infiniment pour tous vos retours suite à ces emails ! Cela fait tellement plaisir de vous lire et de savoir que ces contenus vous aident.

 

Venez prendre une dose de motivation en rencontrant Vincent Favre Felix chef étoilé qui vient nous raconter son parcours

JE M’INSCRIS AU BRUNCH

 

Et saviez vous que notre prochaine promo pour créer son Business Model en équipe commence le lundi 12 Avril.

 

Je créé mon Business Model Canva en équipe