Portrait d’homme

Portrait d’homme

21 février 2021 / Portrait de femme

Xavier - Formateur en stratégie commerciale

Pour une fois ce n’est pas une femme mais un homme que nous mettons en avant.

Xavier m’a accompagné plusieurs années lorsque j’avais ma discothèque, mon bar à vin et ma cave. Il a été un pilier de ma société et est devenu un ami. Tous nos échanges sont pertinents, me poussent à voir plus loin et sont source de nombreux apprentissages.

Il était évident que lorsqu’on a réfléchit à faire une formation pour booster et vendre sa boîte qu’il était l’homme parfait pour ça . C’est un passionné de vente, de stratégie, d’analyse mais sa plus grande force est de mettre de l’humain, du sens et du cœur dans tout ce qu’il fait.

C’est un peu notre David Laroche à nous, il a ce talent de faire ressortir le meilleur des personnes qu’il côtoie, de  les motiver et les pousser à la reflexion.

As-tu des routines ? Si oui lesquelles ?

Pas de routines dans le sens propre du terme, c’est-à-dire que je ne fais jamais les mêmes choses aux mêmes horaires.

C’est une volonté de ma part, j’essaie de casser les cycles pour éviter les phénomènes d’essoufflement.

Cependant, certaines tâches reviennent chaque jour, mais je fais en sorte d’en moduler la durée et la planification.

Comment protèges-tu ta vie perso et ta vie pro ? 

J’ai la chance de pouvoir vivre de plusieurs de mes passions, donc j’ai du mal à faire pleinement la distinction entre les deux.

Mon entourage vie perso est aussi celui que je côtoie dans le monde pro, et nos échanges ne s’éloignent jamais vraiment de l’aspect « travail ». Mais étant donné que ce sont des passions, je n’y vois pas d’inconvénient majeur aujourd’hui.

As-tu une méthode d’organisation pour réussir à gérer le développement de ton entreprise ? 

Mon entreprise n’est pas la source principale de mes revenus, j’ai saisi une opportunité qui s’est offerte à moi il y a quelque temps. Depuis, je me contente des missions ponctuelles qui me sont confiées sans voir au-delà. Il m’arrive même de refuser certains contrats…

J’ai envie dire (même si c’est un mauvais conseil) qu’il faut se laisser désirer 😉

Comment gères-tu les phases de découragement ou les phases difficiles ?

Pour ça j’ai la chance d’avoir la meilleure maman du monde, donc quand ça va pas… un coup de téléphone, une visite et je reviens rapidement à la raison. Prendre du recul en sachant que quelqu’un a sacrifié beaucoup de chose pour moi, ça aide à aller de l’avant !

Quels sont les outils de développement personnel que tu peux nous conseiller ? 

Ce ne sont pas des outils à proprement parler, mais j’essaie de garder un équilibre au quotidien. Il passe par le sport, l’alimentation, la lecture et la méditation.

Le + : couper les parasites deux jours par mois (téléphone / ordinateur / tv …), parce qu’ils nous polluent l’esprit sans vraiment qu’on s’en rende compte.