Portrait de femme : Blandine

Portrait de femme : Blandine

17 mai 2022 / Portrait de femme

Blandine

📝 Est-ce que tu peux te présenter en quelques lignes ?

Bonjour ! Je suis Blandine, artisane fleuriste et nouvelle entrepreneuse, 38 ans (quasiment 39) au moment où j’écris ces lignes. Je suis une curieuse un peu touche-à-tout, j’aime comprendre comment les choses fonctionnent et mes centres d’intérêt sont multiples. J’ai pas mal voyagé, dansé, fait différents sports avec un point commun : la nature. Je suis même venue vivre à Annecy il y a un peu plus de dix ans pour cette raison : j’avais besoin de vivre près de la montagne et des forêts.

 

🤭 As-tu un fun fact à nous partager ?

En voyage en Inde, je me suis retrouvée une nuit à attendre (et dormir) sur un terre-plein en béton au milieu de l’autoroute… sans savoir quand arriverait le bus ou taxi ou tuk-tuk suivant pour faire la suite du trajet (et d’ailleurs, sans savoir non plus ni où on était ni vraiment pourquoi)…

 

🧡 As-tu des passions dans la vie ?

Beaucoup ! De la créativité et l’art sous toutes leurs formes à la lecture, mais aussi la danse (je fais de la danse depuis des années : un peu toutes les danses, swing, blues, fusion, danses latines…), les sports outdoor : escalade, canyoning, randonnée, ski, parapente, chute libre… La nature aussi, vraiment, c’est ce qui m’anime et me porte : la botanique, le jardinage, l’art floral, mais aussi juste l’amour des arbres, des grands espaces, des beaux paysages… J’ai un amour profond aussi pour l’Écosse et les pays du nord de l’Europe… Je pourrais en citer beaucoup d’autres ! Et même si je n’ai pas le temps ni la possibilité de toutes les vivre aujourd’hui, elles font toujours partie de moi.

 

🚀 Peux-tu nous présenter ton entreprise ?

En 2021, j’ai créé Combe Sauvage, un concept store autour de l’art floral et du jardinage urbain. La boutique a ouvert en avril 2022 et j’y propose mes créations de fleuriste bien sûr, mais aussi des plantes d’intérieur (en cherchant des plantes que l’on ne trouve pas forcément partout) et tout ce qui peut être nécessaire pour en prendre soin ou pour en apprendre plus sur la nature et le jardinage. Ma particularité en tant que fleuriste, c’est que je suis membre du Collectif de la fleur française. Je m’engage à vendre en priorité des fleurs les plus locales possibles et françaises (avec des engagements clairs et chiffrés). Je ne propose également quasiment que de l’artisanat et du made in France pour la partie concept store : des cartes de correspondances imprimées localement, des vases et cache-pots en verre soufflé ou en porcelaine, de l’engrais biologique totalement naturel… Je ne veux proposer que des produits haut de gamme, durables et conçus de façon responsable.

 

💡 Comment t’est venue l’idée de monter ta boîte ?

Après des études de styliste de mode et de chef de produit, j’ai travaillé pendant plus de quinze ans dans l’industrie textile. Assez vite, je ne me suis pas sentie en phase avec les environnements de travail, les organisations, les choix de sourcing en grand export… Il y a quelques années, j’ai décidé de me reconvertir et de changer d’univers, pour un métier et une organisation de travail qui me correspondent mieux. Il y a deux ans, j’ai donc commencé une formation de fleuriste et, en parallèle des cours et des stages, j’ai commencé à travailler sur mon projet de création d’entreprise. Le plus important pour moi, c’était de penser chaque aspect de la vie de mon entreprise pour être en accord avec mes valeurs, et surtout me créer la possibilité d’avoir les conditions et l’organisation de travail les plus proches possibles de mon idéal. Je voulais aussi que ma boutique devienne un petit cocon de nature et de verdure. Et penser mon entreprise dans sa globalité : du choix de ce que je vends à la manière dont je travaille au quotidien, à l’organisation avec ma salariée, jusqu’à l’architecture et aux matériaux de la boutique en elle-même.

 

🏻 Un leitmotiv/une citation à partager avec nous ?

« Do something today that your future self will thank you for. »

 

🪄 Un petit rituel auquel tu es très attachée ?

Mon thé du matin (et de toute la journée) : prendre le temps de choisir et le savourer… et quand je peux, le boire en allant voir les fleurs sur ma terrasse pour vérifier si elles ont bien poussé pendant la nuit.

 

♀︎ C’est quoi ta vision à toi du féminisme ?

Refuser les étiquettes et les cadres genrés. Et ne pas baisser les bras. Même quand vivre dans une société patriarcale est profondément décourageant. Tenir mes positions, des petites choses comme ne pas parler de moi ni de mon métier au « masculin neutre », aux décisions plus importantes comme les personnes avec qui je travaille.

 

🙌 Une personne qui t’inspire ?

Il y en a trop pour donner un seul nom. En ce moment, ce qui m’inspire, ce sont les personnes qui conservent leur douceur et leur générosité alors même qu’elles ont ou sont en train de traverser des épreuves vraiment dures. J’ai des amies très proches dont c’est le cas, et je reste impressionnée par leur capacité à continuer de prendre soin des autres et par leur empathie.

 

🎵 La chanson qui te fait danser comme jamais ?

Il y en a tellement ! En ce moment, ma chanson c’est Zero d’Imagine Dragons (la chanson du générique de Ralph 2.0).


💭 Un rêve inavoué ?

Vivre en Écosse ou en Norvège. Et pouvoir reprendre la chute libre aussi.

 

☎️ Tu nous laisses tes coordonnées ?

Facebook : Combe Sauvage

Site : Combe Sauvage

LinkedIn : Combe Sauvage